L'Épicerie sociale ou la Boutique.

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.  

En effet, pour l'Entraide Majolane, l'épicerie sociale est un outil d'éducation, de sensibilisation  et d'autonomie pour une meilleure gestion des moyens financiers. Attentifs  au respect de la dignité humaine, les responsables de l'épicerie sociale souhaiteraient que cet outil soit davantage utilisé dans les communes  du canton.
Actuellement, un large choix d'articles est proposé.  
Pommes, poires, citrons mais aussi poireaux, tomates, aubergines, salades … charcuterie, fromages et laitages : tout cela est renouvelé chaque semaine. En surgelés : viandes et poissons, légumes et desserts. Tous les produits sont présentés à la vue de tous. Les conserves sont nombreuses bien alignées côte à côte : thon et sardines, petits pois et haricots de toutes les couleurs, mais aussi plats préparés.
A côté des produits alimentaires, l'épicerie propose des produits d'hygiène, d'entretien et quelques  objets de petit bazar. 
Si le passage à la caisse n'est pas aussi rapide que chez « Carouff », il laisse le temps de papoter, de réparer les petits oublis, d'échanger une recette, de se laisser tenter par les petits « quelque chose » offerts sur le comptoir. L'annonce du prix final fait naître soulagement et sourire dans les yeux de beaucoup. Et ces sourires récompensent et allègent les soucis des bénévoles  qui ont, les jours précédents, fait les achats, préparé, disposé l'ensemble des denrées pour que chaque personne s'y sente à l'aise. Solidarité avec les plus pauvres, tolérance, ouverture, écoute, accueil sont bien dans l'esprit de l'Entraide : 
la Boutique est un outil pour atteindre ces objectifs.

Actuellement, un large choix d’articles est proposé.

 Pommes, poires, citrons mais aussi poireaux, tomates, aubergines, salades… charcuterie, fromages et laitages : tout cela est renouvelé chaque semaine. En surgelés : viandes et poissons, légumes et desserts. Tous les produits sont présentés à la vue de tous. Les conserves sont nombreuses bien alignées côte à côte : thon et sardines, petits pois et haricots de toutes les couleurs, mais aussi plats préparés.

A côté des produits alimentaires, l’épicerie propose des produits d’hygiène, d’entretien et quelques objets de petit bazar.

Si le passage à la caisse n’est pas aussi rapide que chez « Carouff », il laisse le temps de papoter, de réparer les petits oublis, d’échanger une recette, de se laisser tenter par les petits « quelque chose » offerts sur le comptoir. L’annonce du prix final fait naître soulagement et sourire dans les yeux de beaucoup. Et ces sourires récompensent et allègent les soucis des bénévoles qui ont, les jours précédents, fait les achats, préparé, disposé l’ensemble des denrées pour que chaque personne s’y sente à l’aise. Solidarité avec les plus pauvres, tolérance, ouverture, écoute, accueil sont bien dans l’esprit de l’Entraide :

la Boutique est un outil pour atteindre ces objectifs.

Page Précedente

Page Suivante